François Delaroziere & Compagnie La Machine arrive à Calais

François Delaroziere et la compagnie La Machine ont joué à maintes reprises à Calais notamment avec la complicité du Channel, scène nationale. Plus récemment, c’est le spectacle « L’esprit du Cheval Dragon » que les calaisiens ont partagé avec La Machine. Sous l’impulsion de son maire, Natacha Bouchart et avec le soutien de la région des Hauts de France, la ville de Calais a souhaité invité François Delaroziere à proposer un projet pérenne, culturel et touristique. Les objectifs du projet sont multiples. L’enjeu majeur est bien celui du développement économique et touristique de la ville. Pour ce faire, le projet de la compagnie La Machine doit révéler la station balnéaire du XXIème siècle en valorisant son patrimoine, ses paysages et faire basculer Calais de l’ère industrielle à celle du ludique. L’accompagnement culturel du projet de mutation urbaine engagée par Calais souhaite inscrire la ville sur la carte touristique du nord de l’Europe et développer l’accueil des touristes en préemptant, en partie, le flux des 33 millions de voyageurs britanniques. Enfin, il s’agit aussi de réveiller chez les habitants la fierté d’être Calaisien, en en faisant les ambassadeurs de l’équipement.
La conjonction de ces actions permettra de stimuler économiquement le territoire et sa région notamment aux retombées économiques indirectes. Cette dynamique enclenchée encouragera les investisseurs du développement urbain.

LE PROJET

Le projet met en scène plusieurs types de créatures dans différents lieux emblématiques de Calais. Les machines vivent et évoluent dans l’espace urbain. Elles interagissent avec leur environnement proche : le mobilier urbain, la circulation, les passants créant ainsi un spectacle quotidien permanent. Chaque machine est attachée à un lieu mais elle se déplace dans la ville, à la rencontre des autres machines

  • I - Le Dragon de Calais sur le front de mer et à Risban
  • II - Les Varans de voyage au Dombunker
  • III - La famille des iguanes au Fort Nieulay et Le Grand Iguane à St Pierre

I - Le Dragon de Calais sur le front de mer et à Risban

LE DRAGON DE CALAIS –Fiche d’identité

  • Hauteur : 10 à 15 m
  • Largeur : 5 à 17,5 m
  • Longueur : 19 à 22 m
  • Poids : 50 tonnes env.
  • Vitesse : 0 à 4 km/h

  • Propulsion hybride

  • Fluides : eau, air, électricité, hydraulique
  • Materiaux : bois, métal, cuir, toile, cuivre
  • Effets : respiration, fumée, flamme, jet d’eau, son
  • Manipulation : 4 to 17 personnes (spectacle)
  • Capacité : 50 à 60 personnes transportées

Mouvements
Le Dragon des mers est une construction monumentale en acier et bois sculpté dont la particularité est une mobilité importante, grâce au dédoublement de son bloc moteur. Il est très expressif, crache du feu, de la fumée et de l’eau sous différentes formes. De la brume s’échappe de son corps par une trentaine d’évents. Ses yeux, ses paupières, ses oreilles, sa bouche, sa langue, ses nageoires sont mobiles. Il peut se coucher, se cabrer, courir jusqu’à 4 km/h et battre de ses ailes en toile épaisse. Grâce à un escalier intégré à sa queue, 50 à 60 passagers accèdent à son dos sur une terrasse couverte dont la stabilité est assurée par des vérins hydrauliques.

L’abri du dragon, un abri modulable

FRONT DE MER – la Halle

L’abri du dragon, un abri modulable
Lieu de repos quotidien du Dragon, il vient se lover dans ce parapluie de verre, d’acier et de bois sculpté. Le soir, la serre laisse transparaître une douce lumière. Le Dragon est là, qui veille sur le port.

Lorsqu’il s’approche pour rentrer dans la halle, les excroissances vertébrées de la charpente se mettent en mouvement jusqu’à son endormissement complet, tel une sorte de cocon vibrant au rythme du Dragon. Le mouvement effectue une forme de sinusoïde lente ou des séquences aléatoires selon l’humeur de celui-ci, grâce à des vérins hydrauliques. La halle est le lieu de la maintenance annuelle, effectuée à vue du public. Multimodale, elle est aussi destinée à une utilisation par les habitants de Calais. Lorsque le Dragon en sort, c’est un lieu de pause, un abri pour le public qui peut accueillir de nombreuses activités indoor. Certains soirs, le Dragon laisse sa place à l’organisation d’événements.

II - Les Varans de voyage au Dombunker

LES VARANS DE VOYAGE – fiche d’identité

  • Hauteur : 6,5m
  • Largeur : 2,5m
  • Longueur : 13m
  • Poids : 20 à 25 tonnes
  • Vitesse : 0 à 4 km/h

  • Propulsion hybride

  • Fluides : eau, air, électricité, hydraulique
  • Materiaux : bois, métal, cuir, toile, cuivre
  • Effets : respiration, fumée, flamme, jet d’eau, son
  • Manipulation : 2 personnes (spectacle)
  • Capacité : 23 personnes transportées

Mouvements Le Varan de voyage est inspiré du varan Pérenti. Son déplacement est particulier puisqu’il utilise, dans un mouvement de bascule, son bassin et ses épaules pour avancer ou reculer. Les yeux, la tête, les pattes, le cou, la queue, la mâchoire, la langue sont mobiles. Il crache de l’eau et de la fumée sort de ses narines. Il émet un son particulier. Le public accède aux balcons par un escalier fixe qui passe comme un garde boue au-dessus de la roue arrière. Un textile protège les postes de manipulation et le public, du soleil et de la pluie. Un système de radiant peut être envisagé.

Les varans de voyage peuvent s’abriter dans plusieurs espaces de la ville comme la Halle du dragon, le fort Risban ou le Dombunker. Comme une voiture, ils empruntent les voies de circulation et transportent les visiteurs d’un site remarquable à un autre. Très mobiles, ils croisent les habitants, le Dragon et l’ensemble des usagers de la ville. Comme le dragon, ils sont des citoyens de Calais.

III - La famille des iguanes au Fort Nieulay et Le Grand Iguane à St Pierre

LA FAMILLE DES IGUANES- Fiche d’identité

  • Hauteur : 0,9 à 1,50m
  • Largeur : 2m
  • Longueur : 4 à 6m
  • Poids : à déterminer
  • Vitesse : 0 à 4 km/h

  • Propulsion hybride

  • Fluides : eau, air, électricité, hydraulique
  • Materiaux : bois, métal, cuir, toile, cuivre
  • Effets : respiration, fumée, flamme, jet d’eau, son
  • Manipulation : 2 personnes (spectacle)
  • Capacité : 5 personnes transportées

Mouvements
Une famille de 6 iguanes habite le Fort Nieulay, ses remparts, ses chemins d’accès. Ces iguanes aux couleurs vives sont tous singuliers, de tailles, d’aspects et d’âges différents. Ils vivent dans le fort comme le font les lézards, sur les vieilles pierres. Ils entrent et sortent à leur guise, transportant 4 à 6 personnes sur leurs dos, ils côtoient les moutons présents sur le site, ils dorment abrités de la pluie et du vent mais restent visibles et éclairés de façon permanente. L’un d’entre eux est toujours présent à l’intérieur du fort, pour en garder l’accès.
Hauteur

Plan d'accès