Quand les faiënces se font tableaux

Musée de la Céramique de Desvres

Exposition "Quand les Faïences se font tableaux".
du 14 avril au 02 Octobre 2018

Journée du Patrimoine
Dans le cadre des Journées du Patrimoine, le Musée de la Céramique sera en accès libre le samedi 15 septembre de 10h à 12h et de 14h à 17h et le dimanche 16 septembre de 14h à 17h (Attention nouveaux horaires).

Venez découvrir ou redécouvrir le parcours permanent entre amis ou en famille, ainsi que l'exposition temporaire "Quand les faïences se font tableaux" prolongée jusqu'au 7 Octobre.

Une invitation à découvrir et à comprendre la Faïence rustique et populaire du nord de la France au 18 ème , à travers son centre producteur le plus emblématique : DESVRES.

Une invitation à découvrir et à comprendre la faïence rustique et populaire du Nord de la France au 18e siècle, à travers son centre producteur le plus emblématique : Desvres.

Desvres produit de la faïence depuis les années 1760. Des plats, des assiettes, des pichets, mais aussi quelques sculptures et probablement des carreaux sont sortis de sa première manufacture. Ils partagent la même veine que les productions populaires d’autres centres de la région : Aire-sur-la-Lys, Bailleul, Saint-Amand-les-Eaux, Boulogne-sur-Mer… et même Lille.

Si les attributions sont difficiles à certifier et fluctuent selon l’état de nos connaissances, nous pouvons relever les caractéristiques techniques des pièces et distinguer les principales thématiques de leurs décors. Nous pouvons également, sur la base de ces observations, dresser un répertoire des décors, établir des filiations entre les pièces et en identifier les sources d’inspiration.

Il apparaît alors clairement deux choses : que la production néerlandaise est une référence incontestable pour les faïenciers du Nord de la France, et que la peinture et les gravures qui en découlent ou qui l’accompagnent, et notamment celles relevant de l’imagerie populaire, fournissent les modèles des décors des faïenciers.

L’influence de la production des Pays-Bas est manifeste à la fois dans les plats et dans les carreaux. Héritiers de la majolique néerlandaise des 17e et 18e siècles, les plats rustiques du Nord de la France en conservent les principales caractéristiques : une face émaillée contre un revers vernissé et des décors relevant principalement de la scène de genre, c’est-à-dire reposant sur des représentations du quotidien ou de figures populaires. A ceux-là s’ajoutent néanmoins des compositions assimilables à des paysages, à des natures mortes mais aussi, en moindre nombre, à des portraits et à des peintures d’histoire, pour reprendre la classification des genres en peinture.

Quant au carreau, il donne naissance à une véritable industrie à Desvres, au 19e siècle, dans le sillage de la production lilloise, elle-même sous influence néerlandaise, et sous l’impulsion d’un faïencier lui-même originaire de Lille.

L’exposition propose ainsi au public de découvrir une réunion de pièces essentiellement conservées dans des collections particulières ou peu exposées. Souvent teintées d’humour, ces pièces en phase avec la culture du Nord et avec l’époque qui les a vues naître nous invitent, au-delà d’elles-mêmes, à partir à la rencontre d’une société pas si éloignée de la nôtre

Plan d'accès

Nous contacter / renseignements