Fort des Dunes - Leffrinckoucke

Fort le plus septentrional de France, édifié au lendemain de la guerre de 1870, il était une des pièces maîtresses de la stratégie de défense du port de Dunkerque. Le fort des Dunes, de type Séré de Rivières se déploie sur une superficie de 50 000 m2, on ne peut se douter au loin qu’un tel complexe se cache dans les dunes. Le fort bénéficie également de la proximité de la batterie dite de la passe de Zuydcoote.

Avec ses bâtiments cachés sous le sable, le fort des Dunes est un exemple remarquable de l’architecture militaire imaginée par le général Séré de Rivières. Il a été construit en 1878, en même temps que la batterie dite de Zuydcoote, pour protéger Dunkerque et son port de toute attaque par l’est.
Suite à l’invention de nouveaux explosifs, il a rapidement perdu tout rôle stratégique et a dès lors été utilisé en casernement, pouvant abriter 450 soldats.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le fort des Dunes a été au cœur de l’opération Dynamo, qui fut le plus grand rembarquement de l’histoire, permettant l’évacuation de 338 000 soldats alliés. Une centaine de soldats y périrent sous le feu des intenses bombardements allemands, parmi lesquels le général Janssen, chef de la 12e division d’infanterie motorisée. D’autres événements dramatiques s’y sont déroulés pendant la guerre, notamment l’exécution de huit résistants en 1944. Après la guerre, le fort a connu des fortunes diverses et de longues années d’abandon avant d’être racheté par la Ville de Leffrinckoucke en 1998.
Superbe témoin de l’architecture militaire du XIXe siècle, il a désormais vocation à être un site culturel et patrimonial et un lieu de mémoire consacré à la Seconde Guerre mondiale.

Plusieurs expositions permanentes sont proposées dans le casernement des troupes. Elles évoquent le contexte de la construction du fort des Dunes et les événements qui ont marqué son histoire. L’exposition photographique "de la paix à la guerre, les années tragiques de 1939-1940" vous permettra  de saisir les prémices et l'enchainement des événements qui ont conduit à l’invasion de la France en 1940.  Elle est illustrée par de nombreuses photographies et des reproductions de dessins d'artistes témoins de cette époque.    Une salle est dédiée à la résistance Dunkerquoise au destin tragique des 8  jeunes résistants dunkerquois fusillés le 6 septembre 1944 dans les fossés du fort des Dunes. La dernière salle du parcours abrite une exceptionnelle maquette animée présentant le déroulement de la plus grande évacuation maritime de tous les temps, illustrée par de nombreuses photos d’époque.

En complément des expositions du bâtiment des troupes, vous pourrez partir à la découverte des espaces extérieurs du fort à l'aide d'un audioguide. Celui-ci vous emmènera le long d'un  circuit d'interprétation  jalonné de totems signalétiques. Vous pourrez ainsi mieux comprendre l'organisation stratégique et défensive, apprécier l'architecture exceptionnelle  conçue par le général Séré de Rivière et voir les différents aménagements réalisés lors de l'occupation allemande. Le circuit emprunte le toit des bâtiments du fort et offre d'exceptionnels points de vue sur les dunes,  la mer du nord, la plaine flamande et les monts de Flandre et  l'agglomération dunkerquoise.
Le Fort est ouvert du 15 mai au 30 septembre 2016 et toute l'année sur réservation pour les groupes.

Bref historique

Bref historique

Du 2 au 3 juin 1940, il fut le théâtre d’évènements tragiques. Au cours de l’opération Dynamo - évacuation des troupes alliées du 26 mai au 4 juin 1940 de Dunkerque à La Panne vers la Grande-Bretagne - le fort devint le poste de commandement de la 12e Division d’Infanterie Motorisée. Dirigée par le général Janssen, elle protégeait le rembarquement des troupes françaises, britanniques et belges de l’avancée allemande. Le fort subit de lourds dommages durant les attaques allemandes, emportant une centaine de soldats. Leurs corps reposent aujourd’hui dans le cimetière militaire au pied du fort. Huit résistants y seront encore tués le 6 septembre 1944.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il fut occupé par les Allemands et intégré au mur de l’Atlantique sous le nom de code « Dalhie ». Il en reste quelques infimes traces comme le blockhaus, ou encore la transformation de la poudrière en salle de spectacle avec l’installation d’une scène et une peinture murale.

Il reste cependant en très bon état de conservation et est un témoin important de l’architecture des forts Séré de Rivières. La ville a acquis le fort en 1998, consciente du patrimoine et de la mémoire qu’il renferme, avec la volonté d’en faire un site d’interprétation de l’histoire et de la mémoire des grands conflits mondiaux dans le dunkerquois.

Après la guerre, le fort a connu des fortunes diverses et de longues années d’abandon avant d’être racheté par la Ville de Leffrinckoucke en 1998. Superbe témoin de l’architecture militaire du XIXe siècle, il a désormais vocation à être un site culturel et patrimonial et un lieu de mémoire consacré à la Seconde Guerre mondiale.

VERS LA CREATION D'UN CENTRE D'INTERPRETATION DES CONFLITS DU 20e SIECLE

Ce lieu chargé d’histoire ouvre une partie du casernement des troupes pour vous faire découvrir des expositions sur les fortifications Séré de Rivières et la défense de Dunkerque. Une partie importante des expositions est consacrée à l’opération Dynamo

une nouvelle exposition "De la paix à la guerre, les événements tragiques des années 1939 et 1940" permet de comprendre les événements qui ont conduit à l’invasion de la France.

La dernière salle du parcours abrite une exceptionnelle maquette animée de l'opération Dynamo présentant le déroulement de la plus grande évacuation maritime de tous les temps, illustrée par de nombreuses photos d’époque.

Depuis juillet 2014, après avoir visité les expositions vous pourrez partir à la découverte d'un circuit d'interprétation du site à l'aide d'audioguide, sur un parcours jalonnée de totems signalétiques .

Vous pourrez ainsi mieux comprendre l’organisation stratégique et défensive du fort, apprécier l’architecture militaire conçue par le général séré de Rivières et voir les différents aménagements apportés lors de l’occupation allemande le circuit emprunte le toît des bâtiments et offre d'exceptionnels points de vue sur la mer du Nord, l'espace dunaire, la plaine maritime et les monts de Flandre ainsi que l'agglomération dunkerquoise.

Une partie de ces aménagements a été réalisée dans le cadre du projet européen Interreg IV : WW2Heritage, regroupant des partenaires anglais, belges, néerlandais et français autour de la conservation et de la promotion des témoignages physiques et oraux de la seconde guerre mondiale

Renseignement, préparation de séjours

Vous souhaitez visiter le Fort des Dunes de Leffrinckoucke
Vous êtes Organisateurs de voyages, Autocaristes, groupes, classes scolaires ou personnes individuelles, vous souhaitez préparer un séjour ou week-end sur la Côte d'Opale, vous recherchez des Lieux à visiter , Restaurants , Hôtels , Gîtes , Résidences de tourisme .......

N'hésitez pas à nous questionner via le formulaire de contact ci-dessous afin de recevoir la documentation de nos partenaires professionnels du tourisme qui sauront vous accueillir

Plan

Nous contacter