Cimetière militaire de Leffrinckoucke

Le Cimetière militaire de Leffrinckoucke (Seconde Guerre Mondiale) se trouve à l'entrée du Fort des Dunes. D'une surface de 1770 m², 190 soldats français y sont inhumés.

Le Fort des Dunes, onstruit sur le littoral devait être l'une des piéce maitresse de la défense de Dunkerque. La superficie totale, de l'ouvrage et des glacis environnants est de 12 hectares . 40 000 000 de briques environ furent nécessaires à son édification entre 1878 et 1880.En 1940 , il devient le poste de commandement de la 12°DIM sous les ordre du général Janssen au moment de l'opération dynamo en juin 1940. Occupé par les allemands , il devint un élement du mur de l'atlantique et une annexe de la batterie de Zuydcoote

Bref historique : Du 2 au 3 juin 1940, il fut le théâtre d’évènements tragiques. Au cours de l’opération Dynamo - évacuation des troupes alliées du 26 mai au 4 juin 1940 de Dunkerque à La Panne vers la Grande-Bretagne - le fort devint le poste de commandement de la 12e Division d’Infanterie Motorisée.

Dirigée par le général Janssen, elle protégeait le rembarquement des troupes françaises, britanniques et belges de l’avancée allemande. Le fort subit de lourds dommages durant les attaques allemandes, emportant une centaine de soldats. Leurs corps reposent aujourd’hui dans le cimetière militaire au pied du fort. Huit résistants y seront encore tués le 6 septembre 1944. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fut occupé par les Allemands et intégré au mur de l’Atlantique sous le nom de code « Dalhie ». Il en reste quelques infimes traces comme le blockhaus, ou encore la transformation de la poudrière en salle de spectacle avec l’installation d’une scène et une peinture murale.
Il reste cependant en très bon état de conservation et est un témoin important de l’architecture des forts Séré de Rivières. La ville a acquis le fort en 1998, consciente du patrimoine et de la mémoire qu’il renferme, avec la volonté d’en faire un site d’interprétation de l’histoire et de la mémoire des grands conflits mondiaux dans le dunkerquois.
Après la guerre, le fort a connu des fortunes diverses et de longues années d’abandon avant d’être racheté par la Ville de Leffrinckoucke en 1998. Superbe témoin de l’architecture militaire du XIXe siècle, il a désormais vocation à être un site culturel et patrimonial et un lieu de mémoire consacré à la Seconde Guerre mondiale.

Pour info

  • Vous souhaitez un complément d'information afin de préparer votre séjour sur la Côte d'Opale, n'hésitez pas à nous contacter.