Equihen-Plage

Petit port de pêche jusqu'au début du XXe siècle, Equihen-Plage est devenue commune en avril 1939. Son histoire est intimement liée à celle de la pêche. Le paysage maritime a conservé toute sa beauté et son charme. René Bazin, dans son roman "Gingolph l'abandonné", a fort bien décrit le pittoresque d'Equihen-Plage qui s'est enorgueilli d'être le séjour de prédilection pour les artistes et les peintres : Caffier le fréquenta au début du XXe siècle, Gil Franco y habita, Chintreuil, Debrasse, Demizel, De Palézieux, Rik Poot ont aussi travaillé et demeuré à Equihen-Plage sans oublier Jean-Charles Cazin, le peintre du Boulonnais par excellence.

La mairie de construction récente et l'église Saint-Pierre renferment plusieurs tableaux de ces artistes. Equihen-Plage a su rebondir, offrant aujourd'hui l'image d'une ville moderne mais proche du passé

Les familles les plus démunies les récupéraient donc afin de se constituer un abri de fortune.
Les coques étaient plantées à flan de colline sur les hauteurs dominant la mer. Passée au goudron, elles apparaissaient de loin semblable aux moules qui tapissent les rochers de la plage.
Jusque la seconde guerre mondiale, les quilles en l'air constituaient un véritable quartier avec une bonne vingtaine d'unité.

Les bombardements successifs ont eu raison de ce patrimoine maritime dont le "sacré cœur de Jésus", atelier du peintre marseillais Christol a longtemps été la seule trace.

Depuis quelques années, la commune a renoué avec cette tradition en construisant plusieurs "quilles en l'air" sur le camping municipal, dotées de tout le confort recherché.

Proposées à la location à la nuit, au week-end ou à la semaine, elles feront le bonheur de votre séjour vous offrant une vue imprenable sur la côte!

Equihen-Plage est le pays des "Quilles en l'Air".

Autrefois, il en existait un véritable village.

Ces habitations de pêcheurs étaient constituées d'une barque retournée.
Equihen-Plage était jusqu'au début du 20ème siècle un port d'échouage.
Les bateaux de pêche (harenguiers ou flobarts) venaient s'échouer à chaque marée sur la plage.
Les équipages les faisaient alors glisser sur le sable pour les remiser sur le perré et ainsi les mettre à l'abri.
La coque en bois s'usait donc.

Photos aériennes d'Equihen-Plage

Renseignement préparation de séjours

Vous souhaitez visiter Equihen-Plage.
Vous êtes Organisateurs de voyages, Autocaristes, groupes, classes scolaires ou personnes individuelles, vous souhaitez préparer un séjour ou week-end sur la Côte d'Opale, vous recherchez des Lieux à visiter , Restaurants , Hôtels , Gîtes , Résidences de tourisme .......

N'hésitez pas à nous questionner via le formulaire de contact ci-dessous afin de recevoir la documentation de nos partenaires professionnels du tourisme qui sauront vous accueillir

Plan

Nous contacter