Watten

Les sorties sur la Côte d'Opale

Watten, traversée par l’Aa, forme avec sa « Montagne » à 72 mètres d’altitude, le dernier maillon de la chaîne des Monts de Flandre. A la limite de la plaine maritime flamande, Watten n’est qu’à quelques enjambées de Saint-Omer et de son Marais et à une trentaine de kilomètres de Dunkerque et des vastes plages du littoral.

Cité de presque 3000 habitants, Watten, dont le nom signifie « passage à gué », a su conserver et entretenir les vestiges des siècles qui font sa fierté. Lorsque la mer couvrait encore ses terres aujourd’hui bâties et cultivées, des peuplades romaines avaient choisi de s’établir à Watten, elles furent détrônées par les francs, eux-mêmes chassés par les normands qui détruisirent la ville en 881. C’est la présence monastique qui sauva Watten de l’abandon. Un prêtre décida en 1072 de fonder un monastère sur la Montagne de Watten.

Au cours des siècles, la cité fut l’enjeu de nombreux combats et subit les discordes entre souverains de France, d’Angleterre, de Flandre et d’Espagne auxquels elle appartint alternativement jusqu’en 1678 date de son retour définitif à la France. Dès la fin du XIXe siècle, la cité connut une industrie florissante (tuilerie, filature, chantiers de bateaux), dont l’essor fut facilité par la position géographique de la ville, carrefour de voies de communications.

Trouvez une location de vacances à Watten

Booking.com

Plan d'accès